Partagez | 
 

 it looks like you might be one of 'em (devon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar



Messages : 9
Date d'inscription : 30/10/2016


MessageSujet: it looks like you might be one of 'em (devon)   Dim 30 Oct - 21:03

Devon Hastings


informations
nom : Hastings ce n'est pas un nom dont je peux me vanter, mais on ne peut pas non plus s'en moquer alors tout va bien. prénom(s) : Devon, c'était le prénom de mon arrière grand-père, un hommage qui ne lui rend pas service et Andrew c'est mon deuxième prénom, mais c'est juste parce que mes parents le trouvaient beau. âge, lieu et date de naissance : Je suis né un 13 Juin et j'ai vingt-six ans alors fais le calcul mon grand. Je suis né en Amérique à la base, de Washington, mais j'ai déménagé quand j'étais plus jeune jusqu'en Angleterre. orientation sexuelle : Homosexuel, ça m'est arrivé d'apprécier les courbes d'une femme pourtant, mais les formes d'un hommes me plaisent bien plus. occupation : Les gens me croyaient flic, je n'étais que secrétaire dans un commissariat, puis je me suis occupé de la surveillance et aujourd'hui, tout a encore changé. statut marital : Célibataire, je refusais de m'attacher à quelqu'un avec ce qui se passait et pour moi, les choses n'ont toujours pas changé. statut d'existence (groupe): The Living rang : I'm at war with the world

par rapport au contexte

Quelle est votre position face aux PDS ?
Je suis contre, complètement contre. Notre monde tourne au cauchemar, les morts reviennent à la vie et l'on est obligé de survivre, de se battre, de voir ceux qu'on aime mourir. D'un coup, on nous annonce un remède comme ça et pouf, tout revient dans l'ordre ? Non, ce n'est pas comme ça que les choses se passent. Les morts ne peuvent pas revenir à la vie, du moins pas au niveau de la pensée. Ils sont dangereux, ils restent des monstres et on ne peut pas sympathiser avec eux, pas après tout ça. Sans parler évidemment du mal qu'ils ont fait. Et si l'on ne donne pas la dose dans les temps limités, que deviennent-ils ? Des zombies, ça reste dans leur nature et ça le restera à jamais.

Lors de l'apocalypse, quelle était votre rôle dans la communauté ? Faisiez vous partie de la HVF ?
En général je m'occupais simplement des gardes, de la surveillance, même si ça pouvait m'arriver de sortir sur le terrain. J'avais un peu d'expérience grâce à mes années de policier, mais aussi mes années à vivre à l'extérieur. La HVF ne me parlait pas tant que ça. En soit leur but était normal, repousser les morts-vivants c'était la base dans notre monde, s'en débarrasser était le début de la survie pour les humains, mais je n'en faisais pas partie, j'ai toujours été plutôt solitaire à vrai dire, malgré la communauté.

Que pensez-vous de la HVF actuelle ? Trouvez-vous leur but héroïque ou au contraire offensant ?
Je ne les aurais pas rejoint avant c'est vrai, mais avec tout ce qui se passe aujourd'hui, je crois être de plus en plus en accord avec leur principe. Sans aller jusqu'à dire que c'est héroïque, c'est tout simplement censé. On ne peut pas se fier à ces PDS parce qu'ils sont encore trop dangereux et surtout, ils restent des morts-vivants malgré tout. Je suis de l'avis de la HVF, mais je ne les ai pas rejoint. Du moins, pas encore, peut-être que je finirais pas être tenté si les choses continuent ainsi.


caractère
Menteur, c'est sans doute là ma plus grande qualité et mon plus gros défaut. Pour survivre, j'ai dû mentir, j'ai dû apprendre à me faire passer pour meilleur que je ne l'étais, j'ai dû prétendre être gentil et adorable. Je mens. Je mens très souvent, je me la joue hypocrite oui, mais c'est uniquement pour une question de survie, parce qu'aujourd'hui, tous les moyens sont bons. Souriant, ça va un peu avec le menteur en fait. Je souris assez souvent, pas forcément de manière rassurante cela dit, mais je suis quelqu'un qui sait montrer de la sympathie ou de la peur juste avec ma bouche et ça peut me sauver de certaines situations. Il ne faut jamais sous-estimer le pouvoir d'un simple sourire. Protecteur, je n'aime pas m'attacher aux gens, on les perd trop facilement, mais pourtant j'en ai forcément à qui je tiens et ceux-là, il est hors de question pour moi de les perdre. Je suis parfois un peu chiant peut-être, peut-être que j'en fais trop et que j'empêche mes proches de vivre, mais leur survie est ce qui m'importe, leur bien-être. Alors peu m'importe ce que je dois endurer pour eux, je le ferais. Coléreux, j'ai tendance à m'emporter un peu trop et assez vite. Je sais contrôler ma colère, heureusement, mais le fait est que je m'énerve malgré tout assez vite et peut-être assez souvent. J'ai trop de choses négatives en moi, c'est la seule façon que j'ai de les sortir, en gueulant et en frappant dans ce que je peux. Enfin, rassurez-vous, je ne frappe pas dans les gens pour le plaisir, mais bon, ça m'est déjà arrivé d'en cogner un qui m'avait énervé. Taquin, on pourrait même dire jouer à vrai dire. J'adore m'amuser des gens, sans aller trop loin évidemment, les conséquences pourraient être trop graves. Mais j'aime jouer avec les autres, les embêter un peu juste pour les voir s'emporter ou être gêné. Alors oui, ça m'arrive d'être celui qui dit tout sans barrière, celui qui peut appuyer là où ça fait mal, mais parfois on en a besoin, personne ne peut dire le contraire. Égoïste, parce que même si je protège ceux que j'aime, je pense aussi à ma gueule avant tout, faut pas déconner. Je ne suis pas un connard, mais ma vie est précieuse et j'en prends soin autant que je peux. Si je peux me faire plaisir, je me retiens pas parce que dans la vie, faut aussi savoir penser à sa gueule avant celle des autres. Observateur, c'est peut-être une déformation professionnelle, mais j'ai tendance à regarder partout autour de moi quand j'entre dans un nouvel endroit, j'essaie de voir le moindre détail qui pourrait m'aider à me faire un avis sur ce qui m'entoure, que ce soit un danger ou quelque chose de positif. C'est pareil chez les gens, j'essaie souvent de remarquer les petits détails qui pourraient passer inaperçu, ceux qui des fois vous sauvent la vie. Drôle, eh ouais je sais on dirait pas forcément. Certains ne me trouvent pas drôle évidemment, mais il m'arrive de faire le comique, d'amuser la galerie comme je peux même si mon humour peut être assez noir. Le fait est qu'un peu d'humour dans ce monde de merde n'est pas à abandonner et personnellement, j'en ai encore besoin pour pas devenir taré. Impulsif, mais vous avez sans doute du le comprendre. Je ne suis pas le plus malin, sans être débile non plus et je n'arrive pas à bien analyser une situation pour réfléchir à une manière de réagir. Nan, moi je fonce sans me poser de questions, parce que mon être me pousse à le faire, parce que mon instinct est plus fort que ma raison. Je réfléchis avant d'agir, mais c'est pas si mal, on ne vous laisse pas forcément le temps de réfléchir, je peux vous l'assurer.

à propos

Pseudo et âge: Sushi, 21 piges
Personnage: Inventé
Où as-tu trouvé le forum ? Bazzart bien sûr !
Présence: 5/7j environ
Un petit mot ? Le contexte est super original et j'ai hâte de voir l'évolution de ce beau petit fofo  brille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 9
Date d'inscription : 30/10/2016


MessageSujet: Re: it looks like you might be one of 'em (devon)   Dim 30 Oct - 21:04

histoire
Je revenais vers le camp, du bois plein les bras lorsqu'un craquement se fit entendre. « Là-bas. » Je regardais dans la direction que m'indiquait celui qui m'avait accompagné à la collecte avant de voir l'un de ces rôdeurs s'avancer vers nous. « Je m'en occupe. » Je posais les bouts de bois par terre et j'attrapais mon couteau avant de lui faucher les  jambes avec la mienne et de lui planter le couteau dans le crâne. « Bien joué, ça se voit que t'as suivi un entraînement. » Je souriais légèrement avant de reprendre mes bouts de bois et de continuer la route. Une fois au camp, je posais mes trouvailles avant que mon frère ne court vers moi et saute dans mes bras. Je l'attrapais, souriant, heureux de le revoir avant de le garder contre moi. Théo n'avait que dix ans et tout ça l'avait traumatisé, mais c'était normal pour un garçon de son âge. Il tenait son nounours dans la main, il ne le lâchait plus depuis ce jour là. C'était monsieur Dede, il l'avait appelé comme ça par rapport à moi. « J'ai eu peur que tu reviennes pas ! » « T'en fais pas mon grand, ton frère ne peut pas mourir si facilement, c'était un flic avant quand même. » En fait, c'était faux. Je travaillais dans un commissariat, mais je m'occupais des papiers. Seulement, lorsque tout a commencé, j'étais justement en train de travailler et ça a été la panique. Quand j'ai compris, en prenant la fuite, j'ai trouvé le corps d'un de mes collègues habillé de son équipement de policier et je l'ai enfilé. Il offrait une meilleur protection. Quand notre groupe de survivant s'est formé petit à petit, je leur ai alors dit que j'étais un policier, pour m'assurer d'avoir une bonne place dans le groupe et pour être sûr que personne ne me laisserait de côté. Depuis, ce mensonge me suit et tout le monde fonde des espoirs en moi qui sont inutiles. Mais j'avais besoin d'eux pour aller chercher ma famille et ils m'ont aidé. « Bon et quand est-ce que tu m'apprendras à me défendre ? Apprends-moi à tirer ou même du self defense je m'en fous, mais apprends-moi quelque chose. » Eva était téméraire, peut-être trop pour son propre bien, même si elle n'avait pas totalement tort. Elle n'avait que dix-neuf ans à ce moment, je ne pouvais pas la pousser à tuer, j'étais sans doute trop protecteur. Ma famille ne vivait pas très loin de chez moi et quand je suis arrivé chez moi, mes parents s'étaient fait tué. J'ai découvert Eva et Théo enfermés dans un placard. Ils allaient bien et j'étais soulagé quand je les ai trouvés. « On verra ça Eva, mais pour le moment tu pourrais aider pour la cuisine par exemple ? » J'avais développé un rapport avec la mort étrange depuis ce jour là. Chaque fois que je tuais l'un de ces zombies, ça me procurait un certain plaisir malsain, mais c'était mal et chaque fois la culpabilité me frappait toujours plus forte. Le monde me changeait, me rendait plus agressif et violent, mais j'étais obligé de m'y adapter ou bien je finirais par mourir. Alors je prenais sur moi, je supportais tout ça et j'allais de l'avant, je n'avais pas le choix.

On mangeait tous, le feu nous éclairait assez pour que l'on se voit et que l'on voit les alentours, pourtant personne n'a rien entendu. Tout à coup, un groupe d'hommes armés nous a attaqué et séparés. Tout le monde s'est divisé pour leur échapper et plusieurs petits groupes se sont formés. J'étais avec ma sœur et il y en avait deux avec nous, deux gars qui nous courraient après avec leurs fusils. « Il faut leur tendre un piège Dev, on ne pourra pas courir éternellement. » Nous avons profité des arbres qui nous entouraient pour nous cacher. Lorsque l'un d'eux s'approcha de moi, je le fis tomber à l'aide d'un croche patte et je pris mon couteau en main, m'apprêtant à lui enfoncer dans le crâne. Son ami profita de ce moment pour pointer son arme contre mon crâne, il m'avait eu. Seulement, Eva sauta sur ce dernier et planta son couteau dans son crâne, sans hésitation, le faisant tomber à l'avant sur moi, me faisant ainsi tomber sur son complice. Un mort-vivant s'approcha à ce moment et ma sœur tenta de retirer le mort d'au-dessus de moi, pour me permettre de m'enfuir, mais le zombie s'approcha de trop près et j'en profitais pour pousser sur la tête de l'inconnu sous moi vers sa bouche. Il hurla alors que le rôdeur commença à s'en prendre à lui et ma sœur souleva le mort pour que je puisse me relever. « Et Théo, il est où ?! » Au camp. Nous avons donc refait le chemin inverse en courant, mais c'était déjà trop tard. Le camp était vide, mais on pouvait clairement apercevoir une piste dans le sol, comme si des corps avaient été traînés. On a donc suivi cette trace qui nous a amené dans un autre camp. Profitant de l'effet de surprise, j'ai désarmé les trois seuls hommes qu'il y avait avant d'apercevoir l'horreur qu'ils avaient commis. Il y avait trois corps au sol, celui d'une femme et d'une jeune fille de notre groupe ainsi que celui de mon frère. Ils n'avaient plus de pantalon et on pouvait clairement voir du sang le long de leur cuisse, même sur mon frère. Tout contrôle s'est alors échappé. J'ai tiré une balle dans la gorge de l'un d'eux, la trouant avant de briser la nuque d'un second et de faire tomber un troisième. « Ce que tu as fais à mon frère, tu vas le regretter enfoiré !! » J'ai écrasé son entrejambe, le plus fort possible, le faisant hurler de douleur avant de frapper son crâne encore et encore et encore avec la crosse de mon arme. Je ne pouvais plus m'arrêter. Je voyais son crâne, le sang continuait à me gicler dessus, mais je ne pouvais pas. J'avais l'air malsain, diabolique, cruel. Un monstre. « Devon arrête ! Il est mort, c'est bon... » La voix de ma sœur me ramena à la raison. J'étais essoufflé et je me rendis compte de ce que je venais de faire. Je me tournais vers Eva et je vis dans ses yeux de la peur. Je lui avais fait peur. Elle avait vu ce que j'étais devenu, ce dont j'étais capable. Je fonçais vers le corps de mon frère, le prenant dans mes bras alors que je commençais à sangloter. « Théo, Théo tu m'entends ? Pitié Théo, tout va bien maintenant, je suis là... » Mais il ne respirait plus, il avait du perdre trop de sang. Je le serrais contre moi, l'embrassant une dernière fois sur la tête. Je finis cependant par le reposer au bout d'un moment, l'allongeant sur le sol avant de voir monsieur Dede juste à côté. J'attrapais sa peluche, l'observant un moment avant de finalement me mettre à pleurer toutes les larmes de mon corps, de hurler ma peine et ma douleur. Ma sœur me pris dans ses bras un moment, pleurant elle aussi avant de se relever. « Il faut partir Dev, on a fait trop de bruit, les zombies vont arriver. » J'attrapais la main qu'elle me tendait et la suivit, l'esprit ailleurs. Si elle n'avait pas été là, je les aurais laissé me dévorer. Ça aurait fait un monstre en moins dans la nature. Après tout, j'étais presque comme eux désormais.

« T'as entendu ça Dev ? Les morts reviennent à la raison ! Ils ont trouvé un remède ! » Je fronçais les sourcils, ce jour là fut le début d'une seconde fin à mes yeux. Un remède ? Non, ils avaient trouvé quelque chose de passager. Les zombies retrouvaient la raison, ils revenaient parmi les vivants, ils commençaient même à être réintégré parmi les autres. Quelle blague. On se bat contre eux depuis le début, ils nous ont pris tous nos proches et nous ont poussé à devenir des monstres pour finalement intégrer nos murs et nous détruire de l'intérieur ? C'était stupide, les gens étaient stupides. Ils cherchaient un espoir et le peu qu'ils trouvaient leur suffisait, oubliant complètement la sécurité. Je pouvais comprendre que les gens appréciaient retrouver leurs proches décédés, mais le fait est qu'ils étaient morts et on ne pouvait rien y faire, surtout pas les inviter auprès de nous. Eva était ravie pour sa part, je ne lui en voulais pas. Mais c'était trop dangereux, il fallait que je la surveille encore plus. « Ce sont des conneries, il n'y a pas de remède à ça, tu le sais autant que moi. Je n'aime pas ça du tout... » Je sortais de la maison, rejoignant les rues calmes et animées. Il n'y avait pas encore de ces PDS parmi nous, ils étaient encore en période de réinsertion, c'était tout récent. J'observais Farnborough, notre havre de paix. Après la mort de Théo, on a continué notre périple à deux pendant quelques temps avant de tomber sur cet endroit. Je n'avais pas voulu y aller d'abord, mais c'était mieux pour Eva, je m'y étais résolu, me forçant à retrouver une vie en communauté. Enfin, ce n'était plus vraiment possible pour moi, j'étais trop différent, mais je faisais de mon mieux et au moins ici, on était en sécurité. Plus pour longtemps malheureusement, à partir du moment où les morts nous rejoindront ici même, là où nous nous sommes protégés d'eux si longtemps. Le monde n'a plus aucune logique. Ce monde est censé appartenir aux vivants, cela a toujours été le cas alors pourquoi accueillir ces monstres ? Je n'avais pas mon mot à dire c'est vrai, je ne pouvais pas l'empêcher, mais je pouvais être prêt. Prêt à agir dès que les choses tourneraient mal, parce qu'elles finiront par tourner mal. Je pouvais être prêt à me défendre quand ils recommenceront à s'en prendre aux gens, quand cet endroit sera décimé. J'ai découvert qu'au moins, je n'étais pas seul à penser ainsi, j'ai découvert qu'un groupe dans l'ombre se prépare aussi. Je finirais sans doute par les rejoindre, par la force des choses. Après tout, c'est de ça qu'on a besoin aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 32
Date d'inscription : 31/08/2016


MessageSujet: Re: it looks like you might be one of 'em (devon)   Dim 30 Oct - 21:10

aaaaaaaah un  vivant at war shocked ça va faire plaisir à Amour ça chou
bienvenuuuuuuue brille n'hésite pas si tu as des questions ! cute


I don't think that I'm okay 
I felt a year's worth of hurt and sadness catching up with me. The sky I painted to silence the pain, it is bleeding into grey. I don't know if I've been worse, I don't know if I can change. So keep your "It'll get better's" and I'll keep my "I'll be just fine's".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 12
Date d'inscription : 29/10/2016
Age du personnage : 18


MessageSujet: Re: it looks like you might be one of 'em (devon)   Dim 30 Oct - 21:17

bienvenue et bon courage pour ta fiche. heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 9
Date d'inscription : 30/10/2016


MessageSujet: Re: it looks like you might be one of 'em (devon)   Dim 30 Oct - 22:12

Merci vous deux ! chou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 58
Date d'inscription : 31/08/2016


MessageSujet: Re: it looks like you might be one of 'em (devon)   Lun 31 Oct - 9:22

Mais rejoins nous voyons LET'S DANCE La HVF a des cookies et que du bon vivant LET'S DANCE

Bienvenue, j'espère que tu te plairas par ici love

Bon courage pour la suite de ta fichette!


No happy ending.
And I've been thinking how would I react if you were me and i was ghosted out.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 9
Date d'inscription : 30/10/2016


MessageSujet: Re: it looks like you might be one of 'em (devon)   Lun 31 Oct - 10:19

Ah bah si y a des cookies alors siffle

Merci à toi ! cute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 32
Date d'inscription : 31/08/2016


MessageSujet: Re: it looks like you might be one of 'em (devon)   Lun 31 Oct - 11:08

Coucou cute
Alors, ta fiche est très bien, mais il y aurait simplement un petit détail à modifier, en effet dans ce contexte les zombies ne sont pas "contagieux", lorsqu'ils mordent quelqu'un celui-ci ne se transforme pas. De la même manière, la seule façon d'être zombie est d'être mort entre 1996 et 2015/début 2016, les personnes décédées durant l'apocalypse ne revenaient pas sous forme de zombies contrairement à TWD cute n'hésite pas à reposter dans les fiches terminées une fois la correction faite plz


I don't think that I'm okay 
I felt a year's worth of hurt and sadness catching up with me. The sky I painted to silence the pain, it is bleeding into grey. I don't know if I've been worse, I don't know if I can change. So keep your "It'll get better's" and I'll keep my "I'll be just fine's".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 9
Date d'inscription : 30/10/2016


MessageSujet: Re: it looks like you might be one of 'em (devon)   Lun 31 Oct - 11:41

Aaaah ok ! J'avais pas compris ce petit détail qu'est quand même assez gros arrow
Désolé, je modifie ça de suite du coup ! lahonte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 32
Date d'inscription : 31/08/2016


MessageSujet: Re: it looks like you might be one of 'em (devon)   Lun 31 Oct - 12:07



validé
the living


Tout est bon cette fois brille pauvre devon plz
Félicitations, te voilà validé sur The First Rising ! Avant de pouvoir te jeter dans l'aventure, lis bien le message qui suit, car il contient la plupart des liens vers les sujets importants du forum.
Tout d'abord, tu peux aller recenser ton métier et ton logement. Si tu fais partie de la HVF, c'est par ici qu'il faut aller.
L'étape suivante est d'aller créer ta fiche de liens et ta fiche de sujets, si jamais tu en as envie. Si tu souhaites être intégré au listing des liens, tu peux le demander ici. Tu peux également aller ouvrir le sujet du téléphone de ton personnage.
Au niveau du hors jeu, tu peux aller faire un tour du côté des jeux et du flood du forum. Pour aider le forum à se faire connaître, tu peux également aller voter pour les top-sites ou bien poster un message sur la fiche bazzart. Si tu veux pimenter un peu tes RP, tu peux aller jeter un défi du côté des défis et du rp au hasard.
Sur ce, nous te souhaitons un bon jeu sur The First Rising !


I don't think that I'm okay 
I felt a year's worth of hurt and sadness catching up with me. The sky I painted to silence the pain, it is bleeding into grey. I don't know if I've been worse, I don't know if I can change. So keep your "It'll get better's" and I'll keep my "I'll be just fine's".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: it looks like you might be one of 'em (devon)   

Revenir en haut Aller en bas
 
it looks like you might be one of 'em (devon)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alphabet HP
» 3-2-1 GOGOGO { PV Devon}
» Dinner for Two ღ Aidan & Devon
» Mon premier amour, ma douche (ou Les aventures de la douche de Devon)
» You have to believe in yourself when no one else does - that makes you a winner right there. [Pv: Devon]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE FIRST RISING  :: first steps :: papiers d'identité :: habitants validés-
Sauter vers: