Partagez | 
 

 Amour ▬ The Dead must Die

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar



Messages : 58
Date d'inscription : 31/08/2016


MessageSujet: Amour ▬ The Dead must Die   Sam 22 Oct - 22:07

Amour Alphonse Pendragon

   

   
informations
nom : Pendragon. C'est ça, riez. Riez mais ce sont des noms comme le mien qui vous auront sauvé la vie quand tout dégringolait. prénom(s) : Amour, beaucoup s'en sont amusés au fil des ans, mais ce sont des mots qui ne m'atteignent plus. Beaucoup aussi, ont dit que c'était un nom qui ne m'allait guère, peut-être est-ce pour cela que j'ai toujours continué à le porter fièrement, malgré le fait que je ne l'aime pas: pour faire parler les mauvaises langues dans le vide. Alphonse est mon second nom. Celui là que personne n'utilise plus. C'était un peu ce nom que votre père ou votre mère utilisent lorsqu'ils veulent vous parler de quelque chose, vous passer un savon, vous annoncer une mauvaise nouvelle. La dernière fois que je l'ai entendu, c'était à la mort de mon frère. âge, lieu et date de naissance : J'ai vingt six ans, né le 26 Janvier 1995 à Paris, ville que je n'ai pas vraiment eu le temps de connaître avant que nous fassions nos bagages pour l'Angleterre. J'avais à peine cinq ans. orientation sexuelle : Certainement pas intéressé. J'ai appris avec le temps que peu importe qui, peu importe comment, tout cela finissait mal, et j'ai bien d'autres choses à faire que de me prendre la tête avec ça. Ce que l'un ou l'autre cache sous son tee shirt ou dans son pantalon, je m'en fiche. De toute façon, ça ne fonctionnera pas. occupation : Militaire , je suis actuellement en arrêt pour une durée indéterminée. J'attends le feu vert pour reprendre mes fonctions, ce faisant, la rue est mon lieu de travail. La HVF avait pris le remplacement et occupait mes journées, maintenant, c'est plus délicat, mais que puis-je faire d'autre? On m'interdit de reprendre mes fonctions malgré que je me sente capable de le faire. je me sens comme un laissé pour compte, je déteste vivre sans rien faire, quoi que je touche des compensations, ce n'est pas ainsi que je vois ma vie. statut marital : Célibataire. Que dire de plus ou de moins si ce n'est que ces histoires là ne finissent jamais comme on le souhaiterait et que ce n'est certainement pas depuis le retour des pourris en ville que cela risque de s'améliorer. Imaginer ramener quelque connaissance qu'il soit à la maison n'est même plus une question, c'est devenu une négation. statut d'existence : The Living. Je suis un vivant, et c'est ce que nous devrions tous être ici bas. Ce qui est mort devrait rester mort. Je suis d'ailleurs un fier représentant de la HVF. Brassard au bras, ils ont beau avoir dénié toute notre importance, personne aujourd'hui ne serait là pour accueillir leur brave petits zombies sans nous. rang : I'm at war with the world, et ce n'est pas prêt de changer.

   
par rapport au contexte

   
Quelle est votre position face aux PDS ?
   Des erreurs de la nature, voilà ce que sont ces choses. Les qualifier de malades est une ineptie, un moyen politique de montrer bonne figure devant une population trop molle. Ces choses ne sont pas des malades, ces choses sont monstres, des bombes à retardements que l’on aura juste laissé rentrer dans nos maisons en attendant que quelque chose dérape, que tout finissent par, de nouveau aller mal. On dit qu’il souffrent du syndrome de mort partielle, j’ai vu la nouvelle comme une plaisanterie, mais c’est devenu une plaisanterie qui s’éternise, une plaisanterie que l’on nous a imposer. Souffrent-ils vraiment après tout, ceux qui durant des années ont semé la mort derrière eux? On leur administre un soit disant sérum et tout à coup on leur pardonne tout? Tout à coup, tout ce qu’ils ont pu faire , tout le mal qu’il ont répandu, toute la peine qu’ils ont infligé, tout cela leur est pardonné? Tout à coup, les efforts de ceux qui les ont combattus, ont fait de leur mieux pour rétablir un semblant de sécurité dans le chaos que ces choses ont semé, c’est ceux là qui devraient avoir tort? Pourquoi? Cela ne serait-ce pas d’abréger leurs souffrances que de les laisser repartir là d’où ils viennent? Ces choses sont des montres, une aberration, et les imposer à tous est une grave erreur. Quand tout repartira de travers, cette fois, ils seront déjà dans nos maisons, et on ne pourra rien contre ça. Les morts auraient du rester morts. Faire le deuil d’un vivant, ou plutôt d’un simulacre de vivant, c’est sans doute encore pire que faire le deuil d’un mort.


   
Lors de l'apocalypse, quelle était votre rôle dans la communauté ? Faisiez vous partie de la HVF ?
   Militaire lorsque tout à commencé, j’ai dès le début été confronté aux côtés physique de ce que beaucoup appelaient l’apocalypse. Je les ai combattu, assez pour cesser rapidement de compter. Puis j’ai été mis à pied. A mon retour à Farnborough, je me suis rapidement joint aux forces de la Human Volunteer Force, malgré les conseils de repos que l’on m’avait donné, malgré que l’on m’ait demandé de faire mon possible pour rester hors des combats, hors de tout cela, c’était hors de question. J’avais assez d’expérience pour servir à quelque chose, je ne pouvais rester les bras croisés avec ce qu’il se passait dehors. J’ai rapidement créé des liens dans le groupe, des liens qui m’ont aidés à avancer, à ne pas couler. Là aussi, j’ai rapidement cessé de compter le nombre de morts renvoyés à leur tombe, j’avais même ma petite réputation, quoi qu’il soit plus prudent aujourd’hui de ne pas l’énoncer, ce sont des souvenirs que l’on garde entre nous malgré tout. Beaucoup nous regarderaient aujourd’hui de travers, mais où seraient-ils tous, sans cette Résistance? Les gens comme moi étions nécessaires à notre survie à tous, nous y avons tous laissé des bouts, quels qu’ils soient, et l’oublier comme le font les gens d’aujourd’hui a tout, selon moi, d’une grande marque de dédain.


   
Que pensez-vous de la HVF actuelle ? Trouvez-vous leur but héroïque ou au contraire offensant ?
   La Human Volunteer Force a peut-être, officiellement, été démantelée, vouée à être jetée dans l’oubli comme un déchet gênant, mais dans la réalité, il n’en est rien. Beaucoup suivent encore cette force de résistance et je fais partie de ceux là. Je n’emploierais pas le terme d’héroïsme pourtant, non, nous ne sommes pas des héros. Il serait fort présomptueux d’en parler ainsi, pourtant la HVF est selon moins, nécessaire, comme elle l’a toujours été, peut-être plus même, maintenant que nos maisons, nos rues, accueillent impunément des monstres à qui l’on a juste mis une muselière prête à lâcher d’un moment à l’autre. Après tout, que savent-ils sur leur sérum? Il serait bête de ne pas avouer que ce dernier a des effets indéniables, mais ils n’en reste que tout ceux qui en bénéficient sont morts. Ce fichu sérum ne ramènera rien ni personne, il se contentera de contenir les monstres en eux en leur donnant des airs civilisés. Qu’est-ce qui nous dit que sur le long terme, ce sérum continuera de « fonctionner »? Les gens nous regardent d’un oeil parfois méprisant aujourd’hui alors qu’ils étaient si contents de nous avoir lorsque des crevés erraient autour de chez eux, c’est cela, que je trouve offensant. Pour plaire à la bonne pensée commune, ils oublient ce qu’ils veulent, ils retournent leur capes et quoi? Nous devrions devenir les monstres de leur petite idylle? Tant qu’il y aura des morts dans nos rues, il y aura la HVF pour les empêcher de nuire.


   
caractère
En un minimum de 200 mots. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis, sem. Nulla consequat massa quis enim. Donec pede justo, fringilla vel, aliquet nec, vulputate eget, arcu. In enim justo, rhoncus ut, imperdiet a, venenatis vitae, justo. Nullam dictum felis eu pede mollis pretium. Integer tincidunt.

   
à propos

    Pseudo et âge: Mika, 23 bâtons
   Personnage: inventé
   Où as-tu trouvé le forum ? Dans ma poche.
   Présence: Toujours là!
   Un petit mot ? Planquez vous j'arrive!
   


No happy ending.
And I've been thinking how would I react if you were me and i was ghosted out.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 58
Date d'inscription : 31/08/2016


MessageSujet: Re: Amour ▬ The Dead must Die   Sam 22 Oct - 22:07

histoire
En un minimum de 400 mots. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis, sem. Nulla consequat massa quis enim. Donec pede justo, fringilla vel, aliquet nec, vulputate eget, arcu. In enim justo, rhoncus ut, imperdiet a, venenatis vitae, justo. Nullam dictum felis eu pede mollis pretium. Integer tincidunt.


No happy ending.
And I've been thinking how would I react if you were me and i was ghosted out.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Amour ▬ The Dead must Die
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» la faim plus fort que l'amour
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE FIRST RISING  :: first steps :: papiers d'identité :: habitants validés-
Sauter vers: